ON6GMT


Prochaine activation : « La borne de Ways »
Chaque année, le premier samedi qui suit le 19 août, date anniversaire de ‘ la tragédie de la Borne de Ways ‘, est organisée une commémoration du souvenir à la stèle de Sart-Dames-Avelines. C’Est à cet endroit que 2 résistants de l’Armée Secrète, Raymond Herbinia et Edouard Guirsch, habitant Grez-Doiceau, ont été capturés, torturés et assassinés le 19 août 1944 par des collaborateurs et des soldats allemands. Ces valeureux résistants laissèrent leur vie aux confins de Sart-Dames-Avelines et de Baisy-Thy.

Au lieu-dit ‘ Borne de Ways ‘ se situait un pavillon de chasse, refuge de l’Armée Secrète. Aujourd’hui, il ne reste que la stèle commémorative.

Télécharger l’affiche de la commémoration ici : Borne de Ways
Télécharger L’affiche de l’exposition radioamateur ici : Exposition radioamateur

19 août 2017, 07h00 – 12h00. Carte QSL via bureau.

En phonie, 80 et 40m.

Réaction concernant l’activation de la borne :
Merci Geoffroy ,tu as raison il ne faut rien oublier du passé…(que j’ai bien connu)…hélas…
J’ai au grenier des souvenirs de cette période….
Bonnes 73’s de jean on4tc
Encore bravo..
Bonjour à tous mes amis du Syndicat d’Initiative,

Le samedi 19 août est à inscrire à vos agenda sur le patrimoine Villersois.
Comme chaque année, la BORNE DE WAYS sera commémorée en l’honneur de la résistance pendant la seconde guerre mondiale.
Il y a bien eu une multitude de faits qui se sont déroulés dans notre entité pendant la seconde guerre mondiale.
Mais la borne de Ways reste encore une histoire vécue qui peut se relater pour les générations futures.
Toute l’histoire de la Borne de Ways sera racontée lors de la commémoration.
Une antenne radio amateur sera ouverte en même occasion, vous pourrez vous informer sur le fonctionnement des renseignements de l’époque.

Le rendez-vous est pour 16 heures à la stèle de la borne de Ways.
Chemin de la Vallée (ferme de la Houlette, stationner, se diriger à pied vers Baisy-Thy).

Un verre de l’amitié sera offert au Syndicat d’Initiative de Villers-la-Ville après la commémoration (53 rue de l’Abbaye, 1495 Villers-la-Ville).

AUSSI le 19 août 2017.
Jules et Geoffroy Thibaut vous offrent une exposition sur les radios amateurs à l’époque de la seconde guerre mondiale, avec la présentation d’un PARASET (c’est une radio qui avait l’avantage d’être parachutée).
Toute une série de pictogrammes et pièces de collection seront à découvrir à votre Syndicat d’Initiative de Villers-la-Ville.

C’est à voir :

Au Syndicat d’Initiative de Villers-la-Ville (53 rue de l’Abbaye, 1495 Villers-la-Ville).
Le samedi 19 août 2017.

De 09 à 17 heures.

C’est Gratuit.

Amicalement, Luc.

Syndicat d’Initiative de Villers-la-Ville

Le président, Luc Deffense

 

Et les amis, la dedans ??

Bonjour à toutes et à tous.

Demain, lundi 14 août, je serai en activation à Crozant cp 23160 en:
– DMF 23-006 le moulin du Pont Charreau.
-DFCF 23-018, la forteresse de Crozant
-DLF 23-002, le lavoir de Crozant
-PC 23-002, l’église St Étienne.

Dès 5H30 TU sur 80m.
Au plaisir d’un nouveau contact.
88 et 73 QRO à qui de droit.
Michel F8GGZ/p
L’éperon rocheux inscrit entre la Creuse et un de ses affluents, la Sédelle, a été occupé depuis l’époque préhistorique. C’est le plus ancien site néolithique du Limousin.

Une forteresse semble y avoir été édifiée primitivement entre 997 et 1018. Le château est cependant mentionné pour la première fois dans une charte des années 1200-1210.

Une des tours subsistantes porte le nom d’Isabelle d’Angoulême, veuve de Jean sans Terre, épouse de Hugues de Lésignan comte de la Marche, qui, suivant une tradition, l’aurait fait construire. Au xiie siècle, les capitaines du lieu sont des membres de la famille de Foucault de St Germain-Beaupré.

Mais ce n’est au xiiie siècle que le château-fort prend la forme que nous lui connaissons aujourd’hui. Ce sont les comtes de Marche qui font édifier les fortifications au XIII ème siècle puis au milieu du XV ème siècle.

Lors de la chevauchée du Prince Noir en 1356, durant la guerre de Cent ans, le château résiste aux assauts des Anglo-Gascons qui finiront par passer leur chemin, le 22 août, non sans avoir saccagé le village.

Dans son ouvrage sur l’histoire de la marche, Joullietton rapporte que le château aurait été pris par des extrémistes catholiques en 1588, ce qui aurait occasionné la ruine d’une tour. À partir de 1606, le château paraît déjà servir de carrière de pierres aux habitants des alentours. Un procès verbal de 1640, établi par l’intendant du roi à Moulins, Le Voyer d’Argenson, constate que l’ensemble féodal est en triste état. Les vestiges de la place forte, qui appartiennent à la Couronne depuis la confiscation des biens du connétable de Bourbon en 1527, sont alors acquises par Gabriel Foucault de St Germain-Beaupré, gouverneur de la Marche.

Les pierres des murs font écho à celles des parois rocheuses de la vallée et disent les légendes des lieux : celle du Rocher des fileuses où chaque année se déroulait un concours entre les jeunes villageoises, la plus habile devant filer son brin de laine de telle sorte qu’il touchât l’eau le premier, 80 mètres plus bas ; celle encore du diable qui a construit en une nuit le pont Charraud à la suite du pacte établi avec un homme qui n’a pas voulu être le premier fagot qu’il aurait lié le matin : il est venu au rendez-vous tout nu.

À l’issue de longues négociations ces ruines ont été acquises il y a quelques années par la commune. Un important programme de réhabilitation a été entrepris, grâce à des financements de l’État, du conseil régional, du conseil général et de la commune en vue de la réouverture du site au public au terme des travaux.

Les vestiges du château et le sol des parcelles ont été classés monument historique par arrêté du 3 octobre 1997.

Les ruines de la citadelle couvrent une bonne partie de l’éperon : plusieurs enceintes successives, un donjon carré du xve siècle et deux tours xiiie siècle, auxquels s’ajoutent une chapelle et la « tour de l’eau » qui permettait d’aller chercher l’eau à la rivière tout en restant à couvert.

Infos: Wikipédia.
Photos: F8GGZ.

 

Retrouvez l’emplacement des différentes activités sur la carte Google map

Moulin de Wormhout,
département 59.
Moulin de Vielle Escalles,
département 62.
Moulin département 80,
Baie de Somme.
Moulin de Lucy,
département 60.

Voici le règlement du « Belgium Mill Award » : Le diplôme des moulins belges : réglementation

Et ici, le règlement du « World Castle Award » : Le diplôme mondial des château

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s